• sebastien-beliah-garden-of-sounds

    Garden of sounds
    (contemplate Ryoanji)
    Sébastien Beliah

Titre : Garden of Sounds (contemplate Ryoanji)
Compositeur : Sébastien Beliah
Création : le 28.06.2013,
RDV Contemporains de Saint Merry (Paris)
Durée : environ 30 minutes
Effectif : de 25 à 33 musiciens

Il n’existe pas d’espace vide ou de temps vide. Il y a toujours quelque chose à voir, ou quelque chose à entendre. En fait, en essayant de créer du silence, nous n’y arrivons pasJohn Cage 

” En 1962, lorsque John Cage visite le temple de Ryōan-ji, il est fasciné par l’arrangement de 15 pierres dans le jardin du monastère. Convaincu que cette disposition venait d’un choix indéterminé, il commence à utiliser ce modèle pour créer des dessins puis pour écrire de la musique. Je n’ai jamais été dans le temple de Ryōan-ji, mais j’ai écouté la musique de John Cage et j’ai entendu qu’il essayait de nous rendre les impressions qu’il avait ressenti en entrant dans le jardin du temple.

Ce que j’ai donc tenté au travers de la composition Garden of Sounds, c’est d’utiliser ma connaissance de cette musique, et d’approfondir les idées que j’ai pu percevoir en écoutant la pièce intitulée Ryoanji. Dans Garden of Sounds j’utilise une trame qui laisse les musiciens choisir leurs actions, mais dans un intervalle de possibilités très restreint. Ainsi leur esprit est focalisé sur des paramètres très précis, laissant la composition décider du reste, créant des tuilages, d’incessants mouvements, tels les évènements sonores dans la nature plutôt que des événements musicaux. Les musiciens jouent de manière totalement indépendante afin de se laisser surprendre par la rencontre de leur son avec ceux de l’ensemble.

Cette situation indéterministe permet à cette pièce de se renouveler sans cesse, chaque élément pouvant être écouté pour lui-même aussi bien que comme partie d’un tout. J’aime à penser que le résultat entendu ressemble à une photographie immobile d’une circonstance mobile comme le disait John Cage de sa pièce Ryoanji.”  Sébastien Beliah